Arrêt du tabac

Aprés un questionnaire pour déterminer votre profil de fumeur et votre degré de motivation, une à quelques séances d’hypnose vous seront proposées afin d’en finir avec le tabac.

clope.png

Vous n’êtes pas complètement décidé… alors je vous invite à lire ces quelques lignes ci dessous…

l’autopsie d’une cigarette

Dans la composition de la cigarette, on retrouve le tabac, cette grande plante feuillue cultivée presque partout sur la planète et contenant une drogue appelée nicotine.

Les feuilles séchées et fermentées de Nicotiana tabacum, une plante de la famille des solanacées, sont appelées « tabac ».

Ce dernier contient de 0,2 à 5% de nicotine.

Cette substance toxique, voire mortelle, est le principal alcaloïde du tabac et également la substance psycho-active la plus importante de cette plante.

Il est scientifiquement prouvé que la nicotine demeure une drogue majeure.

Cette neurotoxine (poison pour les nerfs) crée de la dépendance aussi rapidement que la cocaïne ou l’héroïne.

constituants-cigarette.jpg

La fumée de tabac contient plus de 4 000 produits chimiques, parmi lesquels, 50 causent le cancer. En voici quelques-uns:

  • Monoxyde de carbone (se retrouve aussi dans les émissions des voitures).
  • Arsenic (poison à rat).
  • Ammoniac (composante des nettoyants à fenêtre).
  • Acétone (se retrouve dans les dissolvants de vernis à ongles).
  • Acide cyanhydrique (poison utilisé dans les chambres à gaz).
  • Naphtalène (composante des boules à mites).
  • Éléments sulfuriques (se retrouvent dans les allumettes).
  • Plomb.
  • Alcool volatile.
  • Formaldéhyde (utilisé pour embaumer).
  • Butane (carburant de briquet).

Tous ces produits chimiques composés forment un goudron collant à toute surface avec lesquelles il est en contact : le fumeur, ses vêtements, sa peau et les cils vibratiles, ces petits poils tapissant l’intérieur des poumons.

Ces cils servent à enrayer la poussière et les germes hors de vos poumons.

Mais recouverts de goudron, ces cils ne peuvent effectuer leur travail adéquatement.

Ainsi, les germes, les produits chimiques et la poussière demeurent en permanence dans les poumons, où ils causent des maladies à plus ou moins long terme.


Les effet sur l’organisme

Aucune drogue n’a un effet aussi puissant, une montée aussi foudroyante que la nicotine.94a32da84e_36582_cerveau-fumeur_Parousium-parousium.blogspot.com.jpg

Elle atteint le cerveau en moins de 7 secondes et agit instantanément, laissant une sensation d’apaisement ou de stimulation.

Elle n’altère en rien la personnalité et n’a aucun effet euphorisant, cependant, elle crée une dépendance presque instantanément.

En effet, ayant goûté à ce poison, le cerveau en redemande.

Pourquoi ? Parce qu’en très peu de temps, la cigarette est incorporée comme une prolongation du corps, un organe à part entière et le drame est joué.

En fumant, les personnes anesthésient leurs canaux neurosensoriels (visuels, olfactifs, gustatifs, kinesthésiques…) et physiologiques.

Par le fait même, elles s’amputent de certaines perceptions, afin de conserver leur dépendance au tabagisme.

À cause de cette perception coupée, les fumeurs n’ont plus accès aux informations physiologiques naturelles qui les alerteraient de la toxicité et de la dangerosité de la cigarette et de sa nocivité pour la santé.

Prenez l’exemple d’un enfant aspirant une cigarette pour la première fois. Il saura immédiatement que ce produit est toxique voire dangereux.

Il s’étouffera, sera étourdi, aura une sensation de brûlure à l’intérieur de la gorge ou de la poitrine et des nausées.

Dans le cas des fumeurs, le cerveau est « gelé » par cette ingestion de produits hautement toxiques. Il ne fait plus la différence.

Le besoin de consommer cette drogue devient une habitude tellement anesthésiante des canaux sensoriels qu’il provoque une perception fausse du fonctionnement et de l’état de leur corps.

Nous sommes dotés d’un système multi sensoriel puissant muni de capteurs performants ayant pour fonction de nous mettre en relation avec le monde.

Le mode visuel permet à l’œil et à la rétine de recevoir des images.

L’oreille capte une gamme de sons considérables.

Le nez repère de multiples odeurs et les nerfs apparentés transportent les informations recueillies.

Toutefois, chez les fumeurs, ces systèmes multi sensoriels sont filtrés, réinterprétés.

Les effets sur le cerveau et le système nerveux sont dévastateurs.

De nombreuses études démontrent que la nicotine est l’élément actif du tabac qui déclenche et entretient le besoin de fumer.

___________________________________

DÉROULEMENT…

La séance dure environ 1h30 et dans 90% des cas, 1 seule séance est suffisante…

Testez vos neuromediateurs ici (le test sera étudié lors de votre rdv)

A l’issue de ce test, des aliments spécifiques seront à consommer régulièrement ainsi que des compléments alimentaires afin de rééquilibrer la biochimie cérébrale. Questionnaire issu des travaux du Docteur Braverman

Tarif : 150 € la consultation